Recherche...

85% des Français n'ont aucune gêne face au handicap mental

Une enquête Ipsos révèle que la perception du handicap en France a évolué. Pourtant, les malades se heurtent souvent à une autre réalité...

80 % des Français pensent connaître le handicap mental. "C'est une excellente nouvelle!" se réjouit Thierry Nouvel, directeur général de l'Unapei, la première fédération d'associations de défense des intérêts des personnes handicapées. Cette perceptible évolution des mentalités résonne comme une victoire pour l'association qui célèbre cette année son 50e anniversaire. "Le regard de notre société s'est ouvert. En 50 ans, on a fait un sacré chemin", souligne Régis Devoldère, président de la fédération. Selon une récente enquête Ipsos, 78 % des Français déclarent avoir déjà parlé à un handicapé mental. Surtout, 85 % affirment n'éprouver aucune gêne face à ce handicap...

"Il y a quand même un certain nombre d'idées reçues qui persistent", tempère Thierry Nouvel. Plus d'un Français sur trois considère en effet, à tort, qu'une personne handicapée mentale n'a pas conscience de sa différence. Et 30 % pensent toujours qu'elle ne peut pas être autonome. "Dans tous les lieux de la vie, au travail, à l'école, les handicapés sont très peu nombreux", déplore le directeur de l'Unapei. Les préjugés compliquent toujours sérieusement leur accès au logement, à l'emploi, à l'éducation, à la santé ou à la culture.

Lancement d'une campagne de sensibilisation

De fait, si les chiffres sur la perception du handicap sont bons, ceux de l'emploi sont moins encourageants. Alors que 5 % des handicapés souffrent d'une altération psychique, les mêmes représentent seulement 3 % des handicapés embauchés par les entreprises. "Pour inverser la tendance, explique Thierry Nouvel, il faudrait développer davantage la connaissance autour du handicap. Tous les acteurs de la société devraient s'impliquer, pas uniquement des responsables politiques".

C'est dans cette perspective que l'Unapei organise une campagne de sensibilisation, baptisée Ensemble, c'est tous! dans le but de rendre perceptible les "700 000 invisibles de notre société". "Les citoyens doivent tous se rencontrer", martèle Thierry Nouvel.

La campagne débute officiellement, ce mardi sur le parvis de l'Hôtel de Ville, en présence de 200 handicapés et de leurs proches. Elle s'achèvera le 12 juin par un concert géant au Parc de la Villette où 30 000 personnes sont attendues.

L'enquête IPSOS

Elle été réalisée auprès d'un échantillon représentatif de 1 009 Français de 15 ans et plus, interrogés par téléphone du 5 au 6 mars 2010.
Source : L'Express / Laura Béheulière


HAUT