Recherche...

Défendre des valeurs communes dans notre travail avec les entreprises

Les 2000 établissements du secteur adapté et protégé accueillent 135.000 travailleurs handicapés.

Chaque établissement a ses particularités et ses priorités propres, mais nous nous retrouvons tous pour placer la personne handicapée au cœur de notre dispositif d'accompagnement par le travail.

La professionnalisation des travailleurs handicapés se fait dans un souci permanent d'épanouissement personnel et d'autonomie sociale. C'est notamment dans cet objectif que nous avons créé le Club des Entreprises Partenaires.

Le Réseau Gesat accompagne ainsi les entreprises pour les aider à trouver des travaux de sous-traitance adaptés aux besoins des ESAT et EA. Il s'agit également de leur expliquer l'importance de trouver des activités à valeur ajoutée pédagogique pour les travailleurs et d'avoir une activité récurrente. Cela passe en effet, par des clients fidélisés, des prix cohérents avec le marché et une production planifiée, sur des process stabilisés, pour éviter les urgences et les flux tendu.

A terme le Réseau Gesat veut aussi :

  • Donner une meilleure visibilité à nos filières métiers, et à la qualité du travail accompli dans nos ateliers.

  • Favoriser les parcours d'insertion en milieu ordinaire de travail en développant les prestations de détachement individuels et collectifs.

  • Trouver des financements et des organisations autorisant de proposer des bilans de compétences et des formations professionnelles adaptées aux travailleurs handicapés (CQP, VAE, CAP ...).

Là encore ce travail se fait et se fera en partenariat avec de grandes entreprises qui partagent nos valeurs. Des groupes de travail se mettent en place, une communication pragmatique et régulière est engagée avec les acheteurs des entreprises partenaires.

La réponse à ces nouveaux défis ne pourra se faire que si les établissements du secteur protégé et adapté mettent en œuvre un travail de mutualisation, de réseau et de communication. C'est là la vocation du Réseau Gesat.

Par Patrick Clémendot, président du Réseau Gesat



HAUT