Recherche...

L’ESAT Alter Ego : « Une place dans la vie, une place dans la ville ! »

C’est à Hennebont dans le Morbihan et à la fin des années 1970 qu’est né l’ESAT Alter Ego. L’association de parents dont il dépend, l’« ADAPEI du Morbihan – Les Papillons Blancs » est à l’origine de la création de plusieurs établissements. L’une de ses vocations principales était de pallier au manque avéré d’établissements susceptibles d’accueillir leurs enfants. Ensemble, ils entendent « promouvoir la dignité des personnes handicapées en œuvrant pour leur complet épanouissement et leur meilleure intégration à toutes formes de vie sociale ».

L’ESAT Alter Ego : « Une place dans la vie, une place dans la ville ! »Atelier de Metallerie - Esat Alter Ego

Des ateliers « mini-entreprise »

L’ESAT Alter Ego a une capacité d’accueil de 126 usagers, ce qui fait qu’en comptant les « mi-temps », environ 140 personnes y travaillent quotidiennement. « Alter Ego est investi d’une double mission : un apprentissage professionnel permanent via des activités de production et une prise en charge sociale visant l’évolution et l’équilibre des personnes accueillies » explique Corinne Le Boite, adjoint technique d’Alter Ego.

L’établissement dispose de nombreux ateliers : blanchisserie, couture, sous-traitance industrielle, agro-alimentaire (conserverie), métallerie-soudure, espaces verts, cuisine-restauration et un atelier hors les murs de multiservices. « Chaque atelier peut être pensé comme une « mini-entreprise ».

Accompagné ou autonome, dans l’établissement ou hors les murs

Par exemple, les usagers de l’atelier blanchisserie nettoient du linge de différents clients (hôtellerie-restauration, maisons de retraites et collectivités) et « c’est environ une tonne de linge qui transite chaque jour entre leurs mains ! ».

L’atelier multiservices, lui, est le plus récent et a permis à Alter Ego sa nomination aux Trophées HandiResponsables 2011 organisés par le Gesat, dans la Catégorie accompagnement, pour la prestation d’entretien du parc vélo, délivrée au centre de construction navale DCNS de Lorient. Cet atelier accueille quatre personnes qui embauchent tous les matins de façon autonome sur le site de DCNS. Leur activité va de la réparation des vélos mis à disposition du personnel du site, qui s’étend sur plusieurs kilomètres, au nettoyage de « bacs à sable » cendriers, de l’entretien des bungalows-visiteurs à l'arrosage des plantes.

Une équipe d’usagers de l’atelier « Espace Verts », en charge de l’entretien des pelouse et massifs de DCNS les rejoignent régulièrement sur le site avec leur moniteur.

Un pont vers la vi(ll)e ordinaire !

Les objectifs d’Alter Ego sont l’accessibilité à la citoyenneté, autant physiquement, matériellement qu’humainement, et l’intégration dans la cité et dans la vie sociale et professionnelle. Que cette intégration soit la plus large possible, dans toute la mesure des capacités et potentialités de chacun ! « La volonté affichée de l’ESAT est de se tourner au maximum et continuellement vers l’extérieur, vers de nouveaux clients et marchés pour entretenir une dynamique commerciale et d’entreprise au sein de l’établissement. Car l’objectif d’Alter Ego est, pour les usagers qui le désirent et le peuvent, la préparation au milieu ordinaire : aider à acquérir de nouvelles compétences sociales et professionnelles pour être capable d’entrer un jour dans le milieu ordinaire ».

L’atelier multiservices est l’illustration de cette volonté : les quatre usagers sont aujourd’hui entièrement autonomes. « Ils embauchent, mangent à la cantine et débauchent sur le site comme les autres salariés de DCNS ».

En complément des différents ateliers d’activité professionnelle, l’ESAT propose des activités de soutien, comprises ou non dans le temps de travail, telles que théâtre, piscine, orthophonie, séance de kinésithérapie ou encore atelier cuisine. Il s'agit d’accompagner la progression des usagers en travaillant sur des compétences complémentaires au volet « travail » : communiquer, s’exprimer, bouger, faire ses courses et se faire la cuisine…. « Cet accompagnement favorise au mieux l’insertion des personnes accueillies, leur permettant ainsi de trouver une place dans la ville. »

En savoir plus :

Consultez la fiche métier

Figure dans les rubriques
Blog

Les établissements concernés

HAUT