Recherche...

L'Université Claude Bernard s'imprègne des achats responsables

Pour répondre aux directives de l’Etat concernant les Achats Responsables, l’Université Claude Bernard de Lyon 1 a signé une convention de partenariat avec le Réseau Gesat. Nous avons demandé à Lydwine MINOT, responsable de la politique achats au sein du Service de l'Achat de l’Université, de nous expliquer le cheminement qui l’a conduit à nous solliciter et ce qu’elle attend de ce partenariat.

L'Université Claude Bernard s'imprègne des achats responsables

Comment êtes-vous arrivée jusqu’au Réseau Gesat ?

Depuis 2015 l’Université Claude Bernard s’est lancée dans la mise en place d’une politique achat pour répondre aux objectifs fixés par l’Etat portée par la responsable du service Virginie FILIPPINI. Nous avons souhaité y inclure un volet « insertion sociale » où l'achat direct aux Secteurs du Travail Protégé et Adapté (STPA) y avait toute sa place. 

Le cheminement qui nous a conduit à solliciter le Réseau Gesat a été collectif et a associé les différents acteurs de l’université. Il s’agissait d’un groupe de travail mixe regroupant des personnels administratifs, enseignants et la mission Handicap. En lien avec celle-ci, nous avons identifié les acteurs porteurs et nous avons ainsi découvert votre association. Après un premier rendez-vous avec votre représentante en Région AURA, Marion Baud, nous avons finalisé nos différents échanges par la signature d’une convention de partenariat.

Une fois la convention signée, quelles furent vos premières demandes ?

Notre politique achats responsables vient appuyer la politique d’achat global. Parallèlement, la Mission Handicap a lancé une importante campagne de sensibilisation pour mieux appréhender un secteur que l’on connaît très mal. Nous devions donc sensibiliser les différents acteurs et les former vis-à-vis du STPA et plus généralement ce que sous-entendait le handicap au travail.

D’où l’organisation d’une formation ?

Effectivement. Le 30 août dernier, 10 personnes des services achats et de la commande publique de l’Université Claude Bernard sont venus en formation organisée au sein d’une entreprise adaptée « Handishare ». Marion Baud nous a présenté l'organisation des secteurs du STPA et l'ensemble des activités aussi bien classiques qu'innovantes proposées par les ESAT et les EA. Le contenu de cette formation, justement nommée « pouvoir développer nos achats auprès de ce secteur » fut une véritable découverte pour l’ensemble de l’équipe.

Avez-vous échangé avec vos collègues après la formation ?

Tous nos collègues, même les plus dubitatifs, furent très satisfaits par cette journée. Nous étions loin d’imaginer l’ensemble des activités possibles ! Malgré le fait que certains avaient une image négative des établissements, alimentée par des a priori sur des coûts trop élevés et par le démarchage de certains commerciaux se réclamant du STPA aux discours très agressifs, tous les participants furent positivement surpris par la découverte de ce secteur.

Vous êtes-vous fixé des objectifs pour 2017 dans votre politique d’Achats responsables ?

Nous n’attendrons pas 2017. Nous sommes déjà en train d’examiner, au fur et à mesure, les marchés sur lesquels nous allons pouvoir insérer une clause d’insertion sociale ou proposer un marché réservé. A chaque renouvellement de marché et pour chaque procédure lancée, nous nous poserons la question avec l’aide du Réseau Gesat sur la possibilité d’y inclure le Secteur de Travail Protégé et Adapté.

Avec l’accès premium à votre Base de Données, nous allons regarder les différentes possibilités et, par étape, nous allons développer nos achats responsables. Nous espérons des résultats tangibles dès le début de l’année prochaine.

Quelle est votre volume global d’achats ?

Le volume global des achats atteint 60 M d’€ HT avec des familles recouvrant des secteurs très larges. 

A moyen terme, comment imaginez-vous la collaboration avec le Réseau Gesat et quelles sont vos attentes ?

Ce que j’attends, c’est un conseil, un accompagnement dans notre démarche. Je crois que le Réseau Gesat possède cette compétence, cette connaissance de l’offre du STPA. Ce que l’on désire, ce n’est pas développer la compétence en interne mais s’appuyer sur les compétences de vos collaborateurs  pour nous seconder.

Nous allons donc solliciter votre Association très régulièrement et nous espérons bénéficier d’autres formations pour d’autres services de l’Université, afin de les sensibiliser sur les achats auprès du STPA.



HAUT