Recherche...

Mutualisation des compétences au Salon ONC à Montpellier

Lors du salon Osez Nos Compétences à Montpellier, co-organisé par l'ARESAT LR et le Réseau Gesat, la journée a été ponctuée de rendez-vous culinaires. En effet, de l'accueil des participants autour d'un petit déjeuner jusqu'au dîner de gala, le service restauration fut sans arrêt mis à contribution.

Comment s'organise-t-on pour un tel évènement ? Nous sommes allés le demander à Hervé Bonnin, Directeur du Mas Tempié et de son ESAT, coordinateur de toute la partie restauration pour ce salon.

Mutualisation des compétences au Salon ONC à Montpellierl'équipe au service du dîner de Gala

Monsieur Bonnin, comment avez-vous procédé pour assurer le suivi culinaire de toute la journée ?

Lorsque l’Aresat LR a décidé d’organiser le salon « Osez nos compétences » à Montpellier, un cahier des charges qualitatif et budgétaire précis a été établi pour toute la restauration. Il couvrait toute la journée, du petit déjeuner d’accueil pour les exposants, le buffet du midi, le cocktail d’avant dîner jusqu’au dîner de Gala proprement dit.

Dès le départ la décision fut prise d’assumer toutes les prestations en interne car nous en avons les compétences. Nous désirions y associer un maximum de collègues pour être en adéquation avec le  fondement même de l’association, travailler dans une logique de partenariat et non de concurrence. 

Le bureau m’ayant chargé de coordonner l’ensemble de la journée restauration, j’ai donc défini des lots et envoyer à tous les établissements adhérents la description de ceux-ci en leur demandant de se positionner.

J’ai retenu sept ESAT pour l’ensemble de la journée. Tous ces établissements possèdent un service restauration et ont l’habitude de gérer ce genre de prestation. Ils m’ont donc envoyé des propositions précises quant aux choix des cocktails, des canapés, des vins et de la composition du repas. J’ai validé au fur et à mesure des réponses en essayant de trouver le plus juste équilibre suivant les propositions.

Pouvez-vous nous dire le budget global, si ce n'est pas indiscret, et le nombre de travailleurs qui ont oeuvrés tout au long de cette journée ?

Nous travaillons en toute transparence, nous n'avons donc pas de souci pour répondre à votre question. Nous avions prévu par participant 5 € pour le petit déjeuner, 10 € pour le repas du midi et 25 € pour le diner de gala auxquels se sont adjointes les différentes collations servies tout au long de la journée. In fine, le budget global s’est élevé à environ 15 000 €.

Pour le service du matin nous avions 6 travailleurs, pour le buffet du midi 8 et pour le buffet du soir, en additionnant le service et la préparation du repas, une quinzaine. Si je compte bien, une petite trentaine de travailleurs se sont donc impliqués pour la réussite de cette journée.

Etes-vous satisfait a posteriori du résultat ?

Oui, je et nous sommes satisfaits. il me semble qu'associer autant d’établissements sur un tel d’évènement avec des contraintes compliquées à résoudre, c'est une première fois et tout le monde s'en est bien sorti. Pour le dîner de Gala par exemple, la Bulle Bleue en charge de cette prestation, n’avait accès ni aux cuisines ni à aucun point d’eau. Ils ont donc dû quasiment installé une cuisine dans une salle sans aucun branchement, sans aucun équipement. Il y a eu quatre rotations de camions remplis de matériel pour pouvoir répondre professionnellement à ce challenge avec la réussite que l'on a constatée.

Ce fut une bien belle aventure ! Pour mémoire 280 convives étaient attablés pour le dîner. Nous pouvons louer les compétences et l'adaptabilité de chacun et nous pouvons leur tirer notre chapeau.



HAUT