Recherche...

Quand la « philosophie Gesat » essaime en région

Un GIE qui se transforme en association et s'associe au Gesat pour jouer une carte régionale : c'est le choix du CTPEA en Rhône-Alpes.

http://www.ctpea.org

Quand la « philosophie Gesat » essaime en régionCTPEA Rhône-Alpes

CTP Rhône, une histoire de 30 ans

À Sainte-Foy les Lyon (Rhône), Jean-Michel Abry est directeur de l'Esat Witkowska, Association Valentin Hauy. Son établissement accueille une centaine de travailleurs aveugles ou malvoyants et propose des services classiques, comme le routage, le conditionnement ou l'entretien d'espaces verts, ou plus originaux, comme l'impression en braille, une spécialité directement liée au handicap de ses travailleurs. Depuis près de 30 ans, cet ESAT fait partie d'un groupement d'intérêt économique (GIE), le CTP Rhône, qui regroupait en 2008, 14 structures adhérentes et que préside aujourd’hui Jean-Michel Abry. CTP pour Centre du travail protégé du Rhône. Mais en trois ans (de 2008 à 2011) le groupement a vu son nombre d'adhérents presque multiplié par deux et ce sont plus de 20 structures qui y sont désormais associées. Une croissance soudaine qui n'est pas sans poser des questions en termes de fonctionnement et qui a poussé l'ensemble des membres du GIE à s'interroger sur leur avenir. Quelles évolutions ? Quelles améliorations ?

Du GIE à l'association

Jean-Michel Abry constate : « Nous avions un défaut de visibilité auprès des entreprises du secteur privé comme du secteur public et un défaut de reconnaissance auprès des institutionnels et des politiques en tant qu’interlocuteur privilégié dans le secteur du travail protégé et adapté. » Les responsables du CTP se donnent donc l'année 2011 pour remettre à plat leur fonctionnement et refonder leur partenariat, convaincus au moins d'une chose : se regrouper est une condition indispensable, sine qua non, pour se développer, se soutenir, et favoriser l’acculturation réciproque entre secteur privé et secteur protégé /adapté. Un cabinet d'avocats est sollicité pour les accompagner dans cette démarche. La rigidité de fonctionnement du GIE est mise en évidence et une structure plus souple, plus ouverte, est proposée pour le remplacer : l'association.

Deux séminaires réunissent en janvier et en février 2011 l'ensemble des directeurs d'établissements. Le premier valide la volonté de fonder un projet inter associatif commun et décide de l'uniformisation du système de cotisation jusqu'alors variable selon les membres – un héritage bancal de l'histoire. Le second permet de choisir et d'écrire le format organisationnel de la future structure, appelée CTPEA (Collectif du travail protégé et des entreprises adaptées), qui regroupera les activités de l'ancien CTP en y ajoutant un nouveau pôle : un Gesat Rhône-Alpes. Le CTP est en effet un des groupements fondateurs historiques du Réseau national Gesat lors de sa création en 1982 à Lyon justement.

Des valeurs communes

Jean-Michel Abry commente : « D'un côté le CTPEA conserve et développe les missions de l'ex-CTP : outil de mutualisation de moyens, réseau commercial, ainsi que le développement et le soutien de la dimension médico-sociale de nos établissements avec l'animation d'un réseau d'échanges et de partage d’expériences entre les membres. ».

Mais cela seul n'aurait pas justifié la création de cette nouvelle structure : « D'un autre côté en effet, poursuit le président du groupement, nous avons saisi l'opportunité  d'implanter en Rhône-Alpes les services déconcentrés du Gesat national en reprenant sur une dimension régionale le principe d'un club partenaires interentreprises avec l’accompagnement de celles-ci dans leur volonté de sous-traitance, et en devenant les interlocuteurs Gesat sur notre région. En déployant ainsi une offre régionale de services en direction des entreprises précédemment offerts exclusivement au plan national, nous jouons la carte de la proximité et nous nous donnons des atouts pour associer des partenaires régionaux qui n'ont pas forcément une dimension nationale. ».

Une première en région qui pourrait peut-être se dupliquer ailleurs dans l'avenir, même si le cas de Rhône-Alpes, seconde région économique (c'est le premier pôle européen de la chimie par exemple) et également seconde enveloppe nationale dans le domaine du secteur protégé et adapté, lui donnent des atouts que n'ont pas toutes les régions françaises.
Jean-Michel Abry ajoute: « D’une part, nous avons entendu une forte demande des entreprises pour que l’interface nationale soit déclinée ici et d’autre part, au-delà de nos liens historiques, nous sommes tout à fait en phase avec la philosophie du Gesat, qui n’a pas d’actions revendicatives, mais se concentre sur le plan opérationnel sur ses 3 missions historiques, la promotion du secteur, l’accompagnement des mutations des métiers du secteur et le service aux entreprises pour favoriser leur politique d’emplois indirect.»
Une façon de préciser que l'association des deux groupements, le national et le régional, n'obéit pas qu'à des raisons stratégiques, mais aussi à un véritable partage sur les valeurs.

Changer d'image

Une proximité qui se reflète également dans la volonté des acteurs du CTPEA de faire bouger l'image encore trop souvent misérabiliste du secteur que partagent beaucoup d'entreprises... sans parler de certaines administrations qui agissent comme si elles ignoraient l'existence des ESAT et des EA.

« Le secteur industriel, insiste Jean-Michel Abry, n'imagine pas notre capacité de réponses. Nous devons nous afficher davantage, nous affirmer plus fortement. Nous disposons d’une forte adaptabilité que les grosses entreprises n'ont plus, à fortiori pour des prestations sur mesure, comme des « petites mains » expertes dont elles ont souvent besoin et pas seulement pour des taches non qualifiées ou à faible volume ! Nos démarches tant en termes de production, de complexité technique, de diversité de l’offre et de respect des processus clients sont rigoureuses et réactives.  Bref, nous avons du travail devant nous : ce n'est vraiment que le début ! »


Voir aussi ...
Gesat Rhône-Alpes : des entreprises s'engagent
depuis le jeudi 26 avril 2012Publié le : 04 avril 2012 dans Blog | Modifié le : 12 avril 2012

Afin de jouer davantage la carte de la proximité, le Conseil d’Administration du Gesat, réunissant professionnels du secteur et représentants des entreprises a décidé en 2011 de décliner progressivement ses services en région. Après Lille, un nouveau pas dans cette direction est fait en Rhône-Alpes en s’appuyant sur l’expertise des permanents du collectif départemental du secteur protégé et adapté, le CTPEA. Ainsi, apparaît la déclinaison régionale de l’offre du Réseau Gesat, à savoir l’accompagnement dans l’atteinte de leurs objectifs de recrutement indirect, des entreprises ayant leur siège social ou une forte implantation dans cette région. Le Comité de pilotage des entreprises partenaires du GESAT Rhône-Alpes sera officiellement inauguré le Jeudi 26 avril prochain.

[ Lire la suite ]

HAUT