Recherche...

Quelle image pour les produits et services du secteur ?

A quelques jours du Salon International de l’Agroalimentaire où les ESAT&EA de la filière seront présents sur un stand mutualisé, qu’ils ont choisi d’intituler So Goût, le goût solidaire, le positionnement marketing des services et produits issus du travail protégé et adapté est en train d’émerger comme un questionnement déterminant.

Les avis sont en effet partagés sur la question. Faut-il mettre en avant le caractère « singulier » des unités de production des ESAT&EA ou ne pas se distinguer et appliquer les méthodes de marketing propres à chaque filière industrielle.

Les ESAT&EA de la filière agro-alimentaire ont choisi une voie médiane, car comme souvent la réponse univoque n’existe pas.

D’abord le stand So Goût est le fruit d’un travail mutualisé et collaboratif entre les établissements de la filière agroalimentaire.

Mutualisation des investissements pour assurer la conception et le montage d’un stand sur un salon professionnel dont les coûts ne sont pas négligeables.

Collaboratif pour définir le cahier des charges de l’opération afin que l’équipe du Gesat puisse assurer la conception du stand, des visuels et de la communication autour de l’évènement.

Concernant le nom du stand, le choix a été fait dès le départ et de manière unanime, de jouer avant tout sur le registre éthique et solidaire des produits.  

Ce positionnement est d'ailleurs conforté par l’étude des tendances produite en amont du SIAL par deux cabinets d'études spécialisés.

La singularité du handicap n’est donc pas mise en avant dans la dénomination. Ce sont la qualité des produits et les compétences des travailleurs du secteur qui sont avant tout valorisées.

Démarche collaborative au sein même du secteur, enfin, puisque c’est la filière création graphique de l’APF qui a proposé à partir du cahier des charges les différentes propositions de logos et a ensuite réalisé l’ensemble des visuels du stand.

Les animations prévues tout au long des 5 jours du SIAL seront autant de leviers pour nouer des liens commerciaux, renforcer les actions concertées, expliquer les spécificités du secteur du travail protégé et adapté.

L'esprit et le professionnalisme avec lesquels ont été mené le projet ont également retenu l'attention de partenaires. Le Crédit Agricole, le réseau SOLIDEL-MSA et GL Events contribuent au financement de l’opération.

Dans l’esprit des responsables d’ESAT&EA de la filière Agroalimentaire, le stand So Goût n’est, en effet, qu’une étape. Ces 5 jours seront un moyen pour débuter une réflexion d’ensemble sur les leviers à mobiliser pour identifier, structurer et dynamiser la commercialisation des productions agroalimentaires issues des ESAT&EA et échanger sur les projets de formation des travailleurs handicapés. Un atelier d’échanges sur le dispositif AgriEventH aura lieu le 24 octobre.

La filière agricole et agroalimentaire du secteur démontre là qu’elle est sans doute une de celle qui recèle le plus d’innovations. Le dossier spécial Innovations du magazine Direction(S) ne s’y est d’ailleurs pas trompé en mettant en valeur l’ESAT de Madiran (Hautes-Pyrénées) qui ouvre cet automne la première ferme aux champignons biologiques en France.

Pour ceux qui en doutaient c’est bien en innovant que l’on trouve les réponses aux nouvelles problématiques.

Publié le : 11 oct. 2012 Dernière mise à jour le 18 nov. 2012


HAUT