Quelles différences entre les ESAT et les EA ?

Les deux ont une mission de production des biens et des services. 

Les ESAT sont des établissements médico-sociaux dont le personnel handicapé a une capacité réduite au travail.

A contrario les EA sont des entreprises d'utilité sociale, ayant une obligation d'employer 80 % de travailleurs handicapés, elles sont régies par le code du travail.

Comment s’acquittent-ils de leurs missions ?

Les ESAT et EA proposent leurs services aux entreprises, collectivités et organismes publics assujettis à l’obligation d’emploi de personnes en situation de handicap. Ces services sont proposés sous 2 formes : la sous-traitance de prestations et le détachement de travailleurs au sein des entreprises dit du milieu ordinaire.

Traditionnellement les activités étaient de types occupationnels, (aspect nécessaire dans certains cas). Cependant, les prestations et métiers ont tendance à évoluer pour dépasser l’occupationnel et aller vers du travail à haute valeur ajoutée pédagogique. Les prestations sont très diversifiées. Il existe environ 1000 métiers dans le secteur du travail protégé et adapté. Le temps et le contexte ont favorisé cette évolution.

Quel nouveau contexte pour quels enjeux ?

Le secteur du travail protégé et adapté, secteur méconnu et mésestimé a vu son univers bousculé par principalement 3  éléments :

  1. Le contexte législatif avec en 2005 le renforcement de la loi sur l’emploi des personnes handicapées
  2. Le contexte social, environnemental et sociétal, avec les nouvelles considérations RSE des entreprises et donneurs d’ordre publics et le développement de l’économie sociale et solidaire
  3. Le contexte économique, avec les délocalisations et la réduction de certains budgets

Ces évolutions de contextes ont créé les conditions de l’émergence de nouveaux acteurs plus engagés et de nouvelles attitudes de part et d’autre. Ainsi, les donneurs d’ordres privés et publics sont plus ouverts à la collaboration avec le secteur du travail protégé et adapté, à travers la création de missions handicap, la signature d’accords d’entreprise spécifiques et leurs engagements actifs dans des associations comme le Réseau Gesat.

Les ESAT et les EA, plus à l’écoute intègrent la nécessité parfois d’adaptation voire de reconversion des activités de leurs structures qui ne sont pas ordinaires, pour répondre aux besoins des donneurs d’ordres privés et publics. Ces évolutions et nouvelles considérations permettent aux ESAT et EA de concilier leurs missions médico-sociales, sociales aux considérations économiques. 



HAUT