Rémunération

Dans le cadre d’une EA, le travailleur handicapé est de ce point de vue un salarié comme un autre, au sens du code du travail ou suivant la convention collective appliquée. Avec une rémunération, des contributions et des charges, calculées et versées à la fin de chaque mois. En ESAT, la formule est différente, puisque la personne handicapée n’a pas le statut de salarié au sens du « droit du travail ». Elle est accueillie et son statut est défini légalement dans le cadre du « Code de l’action sociale et des Familles » qui est un droit plus protecteur que le droit commun. On parle alors de rémunération garantie. Dans les deux situations, ESAT et EA, l’État verse un complément financier appelé « aide au poste » pour chaque travailleur handicapé employé. Le montant d’aide au poste est précisé sur le bulletin de paie de chacune des personnes travaillant en ESAT & EA.



HAUT