Recherche...

Par Daniel MERLIN, représentant des entreprises partenaires au conseil d’administration du Réseau Gesat

Lorsqu'en 2006 quelques grandes entreprises ont demandé au Réseau Gesat de développer une base de données exhaustive et qualifiée de l'ensemble des ESAT et EA. Nous avions alors un impérieux besoin d'unir nos efforts. La loi de 2005 avait en effet considérablement modifié les données et nous étions en difficulté pour satisfaire notre obligation d'emploi de travailleurs handicapés. Nous faisions collectivement le constat qu'au-delà de l'emploi direct, pilier de nos politiques respectives, il était essentiel de développer la sous-traitance au secteur protégé et adapté. Il nous fallait absolument dépasser nos différences, mutualiser nos moyens et disposer d'outils et de services co-construits.

La plateforme du Réseau Gesat (sa base de données et ses services associés) et son modèle économique a fait ses preuves. En quatre années seulement, de gros défis ont été relevés. Les résultats sont là et l'intérêt du travail en commun a porté ses fruits. Désormais, une cinquantaine de grandes entreprises est partenaire du Réseau Gesat.

Néanmoins, certaines entreprises sont tentées d'avancer en solitaire, pensant avoir ainsi un « retour direct sur investissement » plus rapide. Ce n'est pas l'esprit dans lequel nous souhaitons travailler. Le réseau Gesat, que ce soit pour les entreprises, ou pour les ESAT et EA, n'est pas un moyen de développement d'activités à court terme. Il est avant tout, un lieu de réflexion, d'échanges et de partage. C'est là un principe d'ordre éthique « donner pour recevoir » mais c'est aussi du bon sens : « seul on va vite mais ensemble on va plus loin ».

Parallèlement, nous avions proposé au Réseau Gesat de travailler à la structuration des offres du secteur plus en cohérence avec les besoins de nos grandes entreprises. Le Réseau s'est ainsi efforcé, soutenu par ses partenaires, de développer des offres groupées et des filières métiers. Les objectifs de cette démarche de mutualisation des prestations et services d'ESAT-EA sont pluriels : réduire l'écart constaté entre l'offre du secteur et la demande des grandes entreprises, renforcer les activités existantes et favoriser l'émergence de nouvelles. Pour les ESAT-EA investis dans cette démarche (filière métiers ou offres groupées), les enjeux sont clairs : capter ou conserver des marchés, partager et échanger sur leurs pratiques. Aujourd'hui, la filière Gesat de DEEE (recyclage des déchets des équipements électriques et électroniques) et l'offre groupée de « plateau-repas / traiteur » distribuée sous la marque Ateliers Gourmands sont opérationnelles. Parallèlement, le Réseau Gesat expérimente la mise en place d'une filière GED (gestion électronique des données) à l'échelle nationale en s'appuyant sur une recherche-action francomtoise. D'autres initiatives collectives sont également en projet : dans le domaine de l'agroalimentaire (suite à notre participation mutualisée au SIAL), en matière de fournitures de bureaux, ou encore de « recyclage du papier » (etc.). Mais pour que ces projets voient le jour, il faudra encore du temps.

En effet, la crise économique a durement frappé le secteur du travail protégé et adapté. Les attentes des ESAT et EA en difficulté vis-à-vis du Réseau Gesat sont fortes. Les réflexes individuels, en urgence, ont parfois pris le dessus sur la logique collective. Or, c'est justement dans un contexte de crise économique, doublé de changements réglementaires très contraignants, que les acteurs du travail protégé et adapté doivent plus que jamais se fédérer et travailler en mode collaboratif.

Aussi, pour parvenir, dans de bonnes conditions, à construire des offres groupées, il est souhaitable que les structures du secteur deviennent des adhérents actifs du Réseau Gesat. Autrement dit, qu'elles s'investissent dans le collectif, participent à sa gouvernance, inventent ensemble de nouveaux modèles coopératifs. Compte-tenu des difficultés d'ordre économique et structurel que connait le secteur, la fédération des énergies est plus que jamais nécessaire, à tous les niveaux: national, par filière, par territoire (...). Seul ce mouvement collectif permettra de répondre aux besoins de mutation d'activités, de développement des compétences et qualifications, de maintien et d'augmentation des emplois du secteur. Soyons au rendez-vous…ensemble !

Daniel MERLIN, Responsable Appui secteur protégé et adapté à AIR FRANCE, Administrateur du Réseau Gesat, Représentant des entreprises partenaires.

Publié le : 29 oct. 2010 Dernière mise à jour le 14 nov. 2010


HAUT