GIE Norm'handi : mutualisation et synergie en Haute-Normandie

Est-ce que ça existe un Esat qui propose... du recyclage, du nettoyage et de l'entretien, de la blanchisserie, des aménagements d'espaces verts, des installations florales, de la plasturgie (fabrication de plateaux repas ou de pièces automobiles), mais aussi de l'hôtellerie, des locations de salles, la production de puzzles, de cosmétiques, de produits d'entretiens, mais encore un garage auto-cycles, une menuiserie, une ferronnerie, une métallerie, des mailings, de la reprographie, de la mise sous plis ? Non, évidemment un Esat qui fait tout cela ça n'existe pas... Et pourtant, en Haute-Normandie, c'est presque comme si ça existait ! La solution : le GIE Norm'Handi, créé en 2009.

GIE Norm'handi : mutualisation et synergie en Haute-Normandie

Besoin de mutualiser

L'idée est née il y a trois ans au sein de l'association des directeurs d'Esat de la Seine-Maritime. Chacun ressentait le besoin de dépasser le rayon d'action et d'intervention de son propre établissement et cherchait le moyen de mutualiser ses compétences. Comme l'explique Cheick Elola, directeur de l'Esat de La Brèche, à Saumont-la-Potherie (76) et président du GIE Norm'Handi, « les Esat sont à un tournant. Avant, une trentaine de travailleurs handicapés, ça suffisait à tout le monde... Mais aujourd'hui, face à certains marchés et pour répondre à certaines demandes, il faut être plus forts, plus réactifs, plus innovants, et il nous a semblé que cela devait passer par une mutualisation plus poussée entre nos différents établissements. » D'où la création d'un groupement d'intérêt économique (GIE) d'abord pour les seuls établissements de Seine-Maritime, qui s'est vite ouvert à ceux de l'Eure, pour devenir en très peu de temps l'acteur incontournable du secteur protégé et adapté en Haute-Normandie.

UsagerUn interlocuteur unique

Comme l'indique le site du GIE à destination de ses clients potentiels : « Nous sommes l'interlocuteur unique pouvant apporter une réponse rapide à chacune de vos demandes grâce au travail effectué en étroite collaboration avec nos membres ; Nous proposons un large éventail de services et de savoir faire ; Nos services sont gratuits et vous permettent de gagner du temps dans vos démarches de recherche de prestations. » On voit bien tout l'intérêt d'un tel outil pour le client qui peut désormais s'adresser à un guichet unique pour trouver le service qu'il cherche, plutôt que de décrocher 19 fois son téléphone pour contacter un à un les 19 établissements que regroupe le GIE. Néanmoins chacun d'eux conserve sa totale autonomie, y compris commerciale. « Mais, précise Cheick Elola, lorsque le volume de la commande est trop grand, il peut faire tout de suite appel au GIE qui pourra venir en renfort. » Des marchés qui auraient été inaccessibles pour une structure, deviennent du coup possibles lorsque les forces de plusieurs établissements se conjuguent. L'intérêt est manifeste puisque 80 % des Esat ou EA de la région adhèrent au groupement et que ce dernier escompte bien les réunir tous un jour. Son président ne ferme pas la porte : « Il y en a quelques-uns qui pensent pouvoir s'en sortir seuls et quelques autres qui attendent de voir avant de nous rejoindre. »

Ni trop gros, ni trop petit

Le GIE est une structure très légère. Un site internet, une ligne téléphonique et une seule chargée de mission qui récolte les appels d'offres, négocie des formations communes et aide au montage de dossiers de financement. Financé par le droit d'entrée et les cotisations des membres qui représentent un autofinancement croissant à côté des subventions, le GIE a fait le choix de ne pas prendre de commissions sur les contrats qu'il signe. Le fait que la structure est légère lui donne une grande souplesse et sa taille (autour d'une vingtaine d'établissements) paraît aux yeux de son président comme la bonne : « Pas trop petit, pas trop gros ». En terme de besoins à mieux satisfaire, le GIE, s'il devait embaucher une seconde personne, privilégierait un chargé de formation professionnelle pour développer un pôle de formation. Mieux commercialiser et mieux se former : ne sont-ce pas là les enjeux les plus cruciaux aujourd'hui de tout le secteur protégé et adapté ?


Qu'est-ce qu'un GIE ?

Le Groupement d’intérêt économique est une personne morale de droit privé qui a pour but d’améliorer l’activité économique de ses membres sans pour autant réaliser des bénéfices pour lui-même. L'objet peut être civil, commercial ou agricole selon la nature de l'activité du GIE. Son activité doit être le prolongement de l'activité économique de ses membres et, inversement, chaque membre du groupement doit exercer une activité économique qui a un lien avec celle du GIE.

Créés en 1967, les GIE sont régis par les articles L 251-1 à L 251-23 du Code du commerce.


En savoir plus :

Le site du GIE Norm'Handi

http://www.gienormhandi.fr/

Sur le GIE en général, voir le site de l'APCE

http://www.apce.com/cid5567/gie.html&pid=952

Figure dans les rubriques
Etablissements à la une
Blog


HAUT