Crédit Agricole, ils nous font du sur-mesure

Une vraie histoire de com’. En 2007, la mission handicap du Crédit Agricole débute son référencement des entreprises et établissements du secteur protégé et adapté avec lesquelles la banque serait susceptible de travailler. Emily Monnot, acheteuse communication pour le Groupe Crédit Agricole S.A., décide de se lancer. Elle détient l’argument économique susceptible de convaincre. « Pour notre groupe, la contribution Agefiph représente 8 millions d’euros », explique-t-elle. Une compensation financière qui a rassuré et mobilisé les énergies.

« Nous sommes aujourd’hui en partenariat avec la Sellerie Parisienne ». Cet ESAT d’une vingtaine de personnes, qui travaillait initialement le cuir, s’est progressivement diversifié.  « Ils réalisent pour nous une cinquantaine de produits. Des casquettes, des sacs en papier, des tee-shirts, des clés USB... qu’ils logotypent à l’image du Crédit Agricole. Nous leur avons financé un emplacement logistique pour qu’ils puissent stocker nos objets publicitaires. Beaucoup de filiales du groupe passent aujourd’hui par cet ESAT. »

À présent, la relation dépasse le simple argument financier. Emily Monnot évoque son engagement personnel. À l’heure de l’automatisation, l’humanité des relations commerciales induite par le partenariat avec les établissements protégés et entreprises adaptées lui apporte beaucoup de satisfaction. « Dans la communication, constate-elle, en temps normal, sur les objets publicitaires, on vend du produit, du prix. Ici, l’homme est au centre des préoccupations. Le commercial de la Sellerie met en valeur le travail des personnes qui réalisent l’objet. »
Pour elle, ce n’est pas la même démarche. « Quand je dis au commercial qu’il a fait du bon travail, il me répond qu’il fera passer le message… parce que c’est un travail d’équipe ! »

Il faut avoir du temps pour travailler avec un ESAT convient-on au Crédit Agricole. « Il faut être plus attentif qu’avec une société ordinaire. » Mais cette attention et ces exigences offrent des retours étonnants. « Si j’ai besoin de tel produit, ils me l’apporteront jusqu’ici. Nous pouvons aussi  leur demander des petites prestations particulières, spécifiques. » Comme par exemple une offre verte, développement durable, des carnets en papier recyclé, ou encore des petites lampes. « Ils nous font du sur-mesure, sur des petits volumes, là où d’autres fournisseurs ne s’aventureraient pas ».

Travailler en confiance avec les ESAT est désormais synonyme de qualité et de flexibilité, à un tarif tout à fait concurrentiel.

Figure dans les rubriques
Témoignages des partenaires du Réseau Gesat
Blog
Initiatives d'entreprises

Les établissements concernés

HAUT