60 travailleurs handicapés issus de 4 CAT pour le nettoyage des locaux d’EDF

depuis le jeudi 19 octobre 2006Jean-Paul GALEYRAND | Directeur de l’ESAT Pleyel à Saint-Denis

Je vais vous parler de ce que l'on a vécu sur Saint-Denis. Nous sommes situés dans un territoire assez privilégié où nous avons la chance de compter deux grandes entreprises nationales publiques sur le territoire.

Il y a plus de dix ans maintenant une des entreprises prévoyait de s'installer sur le site de Saint-Denis. L'entreprise EDF, en partenariat avec la ville de Saint-Denis a d'emblée fait le choix de se tourner vers les CAT locaux.

Nous nous sommes retrouvés dans une situation un peu inconnue puisque nous avons été associés dès le début du projet à partir des plans du futur bâtiment. Nous avons alors, avec EDF pu repérer les prestations qui pourraient être confiées à des CAT.
Sur ce site (qui représente trente mille mètres carrés de bureaux), EDF fait intervenir soixante travailleurs handicapés issus de quatre CAT.
Pour notre CAT, une équipe de vingt travailleurs intervient tous les jours, matin et soir, pour vider les corbeilles des bureaux sur le principe du tri sélectif. Aujourd'hui, les travailleurs sont fiers de travailler dans ce site. Ils ont très vite repéré les lieux et sont quasiment assimilés à l'entreprise.
Du côté de l'entreprise cela se passe plutôt bien.
Nous savions aussi dès le départ qu'il n'y aurait pas de perspectives d'embauches puisque ce n'était pas la démarche.
C'est une expérience intéressante qu'on a pu « dupliquer » par ailleurs avec la ville de Saint-Denis. Les difficultés pour sa mise en place proviennent des contraintes liées aux horaires d'intervention (7h/14h - 14h/19h).



HAUT