« Quel sens donner au vivre ensemble ? »

depuis le jeudi 19 octobre 2006Karine SENGHOR | Directrice du Journal de l’Action Sociale

Je voudrais dire deux mots avant d'entamer le débat sur le plaisir que j'ai à animer cette table ronde aujourd'hui. Derrière la question de l'emploi et du handicap se cache celle beaucoup plus globale du sens que l'on souhaite donner au vivre ensemble. C'est une question éminemment politique et comme l'a dit le Vice-président du Conseil général, une question fondamentale de société : Quelle société voulons-nous ?

Voulons-nous une société riche de ses différences, de sa diversité, de la curiosité que l'on peut éprouver pour l'autre, ou voulons-nous une société pauvre de ses égoïsmes, de ses certitudes prônant le repli sur soi ? J'insiste sur cette question parce que le Journal de l'Action Sociale, est un des rares journaux qui pose en permanence à ses lecteurs cette question là, la question du sens, de la finalité de l'action, tout en valorisant les réponses de consolidation du lien social.
Je le précise car je ne pense pas que vous connaissiez tous ici le Journal de l'Action Sociale qui est lu avant tout par des responsables de collectivités locales, ensuite par le monde associatif, et un peu moins je pense par le secteur protégé.
Aujourd'hui il y a très peu de journaux qui posent cette question du sens et je vous invite vraiment à nous tenir informés de ce que vous faites sur le terrain, des réflexions qui vous animent afin qu'on puisse contribuer à la fois à renforcer le lien entre le journal et le secteur protégé, mais aussi le lien entre votre secteur et les responsables locaux, dans les collectivités locales. Il me semble urgent d'opérer ce rapprochement dans la perspective de l'emploi, et notamment de l'emploi dans les collectivités locales.
À cet égard je vous précise que le Journal de l'action sociale va sortir fin 2007 le premier catalogue papier des CAT et ESAT pour faire connaître la qualité de leurs produits et services aux responsables des services généraux des administrations. Pour cette première édition 350 établissements volontaires seront présentés dans les 22 régions de France. Mais la parution étant totalement gratuite j'invite les Cat qui n'auraient pas été informés de notre initiative à se faire connaître pour les intégrer dans les éditions ultérieures.



HAUT