Denis Charrier : « La résilience des prestataires ESAT et EA ne pourrait exister sans celle de travailleurs handicapés et réciproquement »

Les Trophées Femmes en EA et en ESAT organisés par Handiréseau se sont clôturés jeudi dernier avec un superbe palmarès de lauréates. Le Réseau Gesat a eu l’honneur d’être partenaire expert des candidatures de ces Trophées. A cette occasion, Denis Charrier, Directeur Général du Réseau Gesat, revient sur la résilience des collaboratrices participantes et la double casquette singulière des ESAT et Entreprises Adaptées, acteurs à la fois économiques et inclusifs.
.

Cliquer sur l'image pour visionner l'interview vidéo

.

Pourquoi le Réseau Gesat a-t-il décidé d’être partenaire expert des candidatures de ces Trophées Femmes en EA & en ESAT 2021 ?

En tant que tête de réseau économique des ESAT et Entreprises Adaptées créant la rencontre entre ces prestataires responsables et leurs futurs clients privés et publics, le Réseau Gesat est fier de s’être associé à ce rendez-vous annuel majeur du secteur du travail protégé et adapté.

A travers cet engagement, nous souhaitions soutenir la démarche remarquable d’Handiréseau pour encourager l’égalité professionnelle femme-homme, mais aussi valoriser la grande diversité de métiers exercés par les 150 000 travailleurs en situation de handicap, et mettre en lumière l’implantation des 2 250 ESAT et EA sur l’ensemble des territoires. 

Les 63 candidates présélectionnées sont une parfaite illustration de cette richesse : elles représentent des ESAT et EA situés partout en France, elles œuvrent dans 8 filières métiers, et sont soutenues par des clients « sponsors », tout secteur confondu, témoins de la qualité de leurs relations commerciales. Qu’elles aient nominées ou lauréates, toutes sont de parfaites ambassadrices du secteur.

Au-delà de ces éléments factuels, ces Trophées sont aussi et surtout le récit de parcours de vie avec un formidable dénominateur commun : des portraits de femmes résilientes. Concernant les candidates en situation de handicap, bon nombre d’entre elles ont réussi à sortir d’une certaine précarité économique ou sociale grâce à leur arrivée dans une structure ESAT ou EA, portées par leur volonté d’apprendre un nouveau métier, de monter en compétences, de ne pas subir leur handicap !

Vous dites que ces femmes ont eu la chance de rencontrer sur leur chemin un ESAT ou une EA. Pourriez-vous nous préciser le rôle inclusif de ces structures ?

Les ESAT et EA sont des structures uniques d’accompagnement de travailleurs en situation de handicap et concourent à leur épanouissement et leur insertion par le travail.

Elles prennent en compte les besoins de chaque personne, avec un handicap de naissance ou à la suite d’un accident de la vie : adaptation des processus de production et des postes, aménagement des horaires et des consignes, solidarité dans les tâches, gestion des objectifs et rythmes de travail... C’est en s’adaptant à toutes ces altérités que les ESAT et EA sont des structures inclusives remarquables. Ce sont elles qui, à ce titre, poussent le plus loin la notion de qualité de vie et de bien-être au travail (QVT).

Les ESAT et EA offrent ainsi des solutions en matière d’emploi à des personnes particulièrement exposées à l’inactivité ou au chômage durable. Les travailleurs en situation de handicap y développent leurs compétences professionnelles, mais aussi et surtout, trouvent ou retrouvent la confiance, et plus largement une forme de fierté et une place dans la société. Pour résumer, de la dignité ! 

.

Les ESAT et EA sont aussi des prestataires avec des enjeux commerciaux. Comment allient-ils ces deux objectifs d’inclusion sociale et de performance économique ?

Les ESAT et EA ont effectivement une double cible : ils œuvrent au quotidien à l’inclusion de travailleurs handicapés, sans discrimination ; tout en proposant une offre de produits et/ou de services de qualité aux entreprises privées et publiques. C’est pour répondre à leurs objectifs vis-à-vis des personnes handicapées qu’ils créent des liens commerciaux solides et durables avec leurs clients.

A ce titre, les ESAT et EA présentent une diversité exceptionnelle de prestations, et sont positionnés dans plus de 200 filières métiers. Ces prestataires font preuve d’une grande agilité commerciale : 50% d’entre eux se lancent d’ailleurs dans des nouveaux métiers tous les deux ans pour répondre à des opportunités de marchés ou aux nouveaux besoins de leurs clients.

Il y a donc une forme de « résilience réciproque » : si les personnes en situation de handicap font preuve d’une grande résilience dans leurs parcours, notamment au sein d’ESAT et EA, ces mêmes structures prouvent leur aptitude à se réinventer. En tant que prestataires, ils s’appuient justement sur les grandes capacités d’évolution et d’adaptation de ces travailleuses et travailleurs pour développer une dynamique commerciale agile et innovante. En d’autres termes, la résilience des prestataires du secteur ne pourrait exister sans celle des travailleurs handicapés !

.

Ces prestataires présentent divers atouts pour les entreprises dites « ordinaires ». Que peuvent-elles en attendre demain pour atteindre plus globalement leurs objectifs en matière de RSE ? 

Les ESAT et EA sont effectivement des partenaires privilégiés pour accompagner la démarche RSE de leurs clients. Au-delà de la qualité des prestations fournies et de l’avantage visant la réduction de la contribution due dans le cadre de l’Obligation d’Emploi de Travailleurs en situation de Handicap (OETH), les ESAT et EA sont de véritables partenaires de proximité, favorisant les circuits courts et ambassadeurs du « Made in France ». Cela donne l’opportunité d’appréhender plus largement la dimension à la fois sociale, responsable et locale des produits et services proposés par ces prestataires.

C’est aussi par leur acte d’achat inclusif et en confiant des marchés relocalisés aux ESAT et EA que les entreprises encourageront les ESAT et EA à se repositionner en réponse à ces nouveaux besoins et leur permettront d’accompagner la montée en compétences de travailleurs handicapés sur de nouvelles filières métiers à potentiel. Les entreprises dites « ordinaires » bénéficieront alors d’un vivier de talents humains au sein de ces filières dans lesquelles elles pourront recruter leurs futurs collaborateurs tout en renforçant leur OETH.

.

Pour aller plus loin et découvrir la diversité des filières métiers et des parcours d'inclusion des ESAT et EA, retrouvez les deux ateliers pratiques réalisés par l'équipe du Réseau Gesat à l'occasion des modules d'e-learning des Trophées 2021 : 

Atelier 1 - La diversité des filières métiers avec Laura Gilot et Claire Nicoletti

Atelier 2 - Les dispositifs d'inclusion avec Marion Orsini



HAUT