"L’achat prend du sens"

Entretien avec Frédéric LEREBOUR, Directeur de LOBODIS

Dès sa création, l’entreprise de torréfaction de café LOBODIS a opté pour un développement à la fois responsable et citoyen. 30 ans plus tard, elle poursuit ses objectifs selon une démarche RSE globale dans laquelle l’humain est au centre du cahier des charges. LOBODIS est installé à Bain-de-Bretagne (35) où il travaille main dans la main avec « Notre Avenir », son partenaire ESAT, dirigé par Pascal Chesnais.  L'entreprise continue à innover et à investir avec en ligne de mire la mise en place de nouveaux produits et services.

Avec ambition et pragmatisme, Frédéric Lerebour nous fait part de ses projets, de son souci continu du développement durable et de ses craintes liées aux dérèglements climatiques sur la culture du café. 

"L’achat prend du sens"

Le Réseau Gesat : Pouvez-vous nous présenter l'entreprise LOBODIS ?

Frédéric Lerebour : LOBODIS est avant tout une aventure humaine. Notre cœur de métier est la sélection et la torréfaction de café depuis plus de 30 ans et notre fonctionnement est assumé : équitable, responsable et humain. Dans les années 90, LOBODIS était déjà le 1er torréfacteur français labellisé Max Havelaar pour un commerce équitable. Nous sommes ensuite devenu le 1er torréfacteur à nouer un partenariat fort avec l’ESAT « Notre Avenir » permettant à la fois l’insertion sociale et professionnelle de personnes en situation de handicap, et la valorisation de leurs compétences.
Qualité - environnement - valeurs humaines : ces principes sont fondateurs de notre écosystème et moteurs de notre développement, quel que soit le stade de notre filière.

A ceux qui douteraient de la productivité d’une démarche si vertueuse, que pouvez-vous leur répondre ?

Qu’être distribué dans toutes les enseignes de la grande distribution nationale(1) ne peut être le fruit du hasard ou d’une productivité moindre que nos concurrents ! Nous produisons en quantité et délais imposés et nous continuons d'enrichir notre gamme ! Nous proposons depuis quelques semaines un nouveau café issu de Tanzanie et un autre de Papouasie-Nouvelle-Guinée. Nous poursuivons également une stratégie constante d’innovation avec notamment la commercialisation cet été des premières capsules, compatibles Nespresso, 0 déchet, 100% certifiées « OKBiobased 4 étoiles »  et « OKCompost » selon la norme 13432. C'est un peu compliqué mais concrètement cela signifie que ces capsules sont 100% biosourcées, végétales et biodégradables (en 6 semaines en compost industriel, ndlr). Cette innovation met en avant le savoir-faire français, tant sur le plan de la conception que de la transformation du café.

Le respect des hommes et des savoir-faire, les actions concrètes, l'engagement par des partenariats durables et l'intégration des personnes en situation de handicap, s'inscrivent pleinement dans notre culture d’entreprise - et d’entreprendre – et, bien loin de le freiner, encouragent clairement notre développement !

Il semble que les entreprises ne communiquent pas largement auprès de leurs clients sur leur partenariat avec un prestataire ESAT ou EA (69% selon l'Observatoire national des Achats Responsables) : qu’en pensez-vous ?

J'imagine que les raisons sont multiples. Une mauvaise raison consisterait à ne pas le faire par inquiétude de la perception du client vis-à-vis de ce type de partenariat. En ce qui me concerne, je suis persuadé que plus l’engagement auprès de prestataires ESAT ou EA est sincère et inscrit dans la stratégie de l’entreprise, plus il devient simple ou évident d’en faire part et de le communiquer.

Quelle est votre expérience ou approche sur ce sujet ?

L’intégration dans le travail des personnes en situation de handicap est une des raisons d’être de LOBODIS. Le site de production que nous avons conçu, construit avec l’ESAT Notre Avenir à Bain-de-Bretagne, en est le résultat concret depuis 25 ans. Ce partenariat nous définit car il est au cœur de notre modèle et de nos engagements RSE. C’est pourquoi, en toute transparence, nous l’affichons en toutes lettres sur les produits. Nous le communiquons et l’expliquons aussi sur les réseaux sociaux. Nous nous appliquons également à déconstruire les idées reçues liées au travail des personnes en situation de handicap(3).

Selon vous que gagneraient les entreprises à valoriser davantage auprès du grand public, leur collaboration avec leur prestataire ESAT ou EA ?

Valoriser les partenariats avec ces prestataires responsables permet de participer à changer le regard du grand public sur le handicap, notamment des jeunes consommateurs. Être prescripteur en termes de tolérance, de solidarité et d’intégration de la différence, permet de participer à modifier les façons de penser. Expliquer les modèles d’organisation issus de ces partenariats participe à remettre l’homme au cœur des projets de l’entreprise. Enfin, dès lors que l’approche est sincère cela modifie considérablement et positivement la perception de l’entreprise en la rendant humaine et engagée. Il devient alors possible pour les clients/consommateurs de s’associer à ces engagements, au-delà des produits ou services de l’entreprise. Un projet commun apparaît : l’achat prend du sens !

Quelles sont vos projets ou actualités à venir ?  

Nous souhaitons développer notre offre en ligne et ainsi renforcer la relation directe avec nos consommateurs. Nous les avions sollicités pour la création du packaging de nos nouvelles capsules, ils le seront à nouveau pour les tester en avant-première. Au cours de l’année, nous les interrogerons également sur d’autres projets. L’implication de nos consommateurs est effectivement l’un des objectifs que nous poursuivons en 2019. Notre nouvelle « eboutique » a été développée dans cet esprit, en permettant à chaque visiteur de trouver le café qui lui ressemble. Elle est également devenue plus accessible (responsive), avec la possibilité de renouveler sa commande en 1 clic. En conséquence, notre atelier de préparation de commandes s'adaptera :il emploiera entre 6 et 12 travailleurs en situation de handicap en fonction des périodes et de l’activité.

Concernant notre actualité à plus long terme, nous travaillons et envisageons notre développement avec la perspective des conséquences du réchauffement climatique et de la déforestation sur la culture du café. Les questions de développement durable nous concerne tous, sans plus attendre. Chez LOBODIS nous restons optimistes tout en étant vigilants vis à vis de conséquences qui pourraient être dramatiques. Tout cela renforce le bien-fondé de notre schéma actuel, basé sur la préservation de la nature et des hommes. 

Que diriez-vous à un directeur d’entreprise ou un responsable des Achats n’ayant encore jamais expérimenté la sous-traitance (le partenariat) avec un prestataire ESAT ou EA ?

Je lui dirais : « Avec ce type de partenariat, vous irez chercher de la richesse pour vous-même et pour le management de votre entreprise ! ». Je crois que l’humain nous ramène toujours à l’essentiel.

.

Le Réseau Gesat remercie sincèrement Frédéric LEREBOUR pour sa disponibilité et la réalisation de cet entretien. Pour tout  complément d'information, rendez-vous sur le site de l'entreprise : 

https://www.lobodis.com/

.

.

(1)    Auchan, Carrefour, Leclerc, Casino, Monoprix, Franprix, Intermarché, Géant Casino, Système U.
 
(2)    Les labels et certifications Ok Compost et biobased sont des écolabels. Le label OK compost certifie la conformité des bioplastiques à la norme européenne EN 13432 qui atteste de la biodégradabilité des produits de 90 % en 6 mois dans des conditions de compostage industriel.
 
(3)    voir différents exemples sur le site lobodis.com/en-coulisses : « Idée reçue n°1 : une personne handicapée ne peut pas être diplômée » / « Idée reçue n°2 : une personne handicapée ne peut pas prendre d’initiative » / « Idée reçue n°3 : Une personne handicapée n’effectue que des tâches répétitives ».


HAUT