Recherche...

Comment France Télécom Orange a développé les achats avec le Secteur Protégé et Adapté ?

La Responsabilité Sociale d’Entreprise (RSE) est l’un des axes de développement du Groupe France Télécom - Orange. Cet axe se décline, notamment, dans la politique achats avec le recours à des fournisseurs du Secteur Protégé et Adapté.

Comment France Télécom Orange a développé les achats avec le Secteur Protégé et Adapté ?

L’accord d’entreprise signé le 17 mai 2011 par les partenaires sociaux est ambitieux car il fixe un montant minimum d’achat avec le Secteur Protégé et Adapté de 15 millions €uros annuel. Cette ambition s’inscrit également dans une recherche de partenariat avec nos fournisseurs afin d’établir des relations économiques durables.

 Néanmoins, travailler avec le Secteur Protégé et Adapté implique une approche tenant compte des spécificités de ces fournisseurs particuliers. Un changement de posture intellectuelle est obligatoire.

Sans modifier le processus. Les achats potentiels du Groupe avec le Secteur Protégé doivent être anticipés systématiquement et ce grâce à l’analyse de la planification des appels d’offres.

A chaque appel d’offre au niveau national, notre ambition est d’avoir des entreprises du Secteur Protégé et Adapté. Cela peut prendre des formes différentes : un partenariat entre entreprise du secteur ordinaire et celle du secteur protégé ou la sélection de plusieurs ESAT/EA par région.

Dans le premier cas, le cahier des charges doit être décomposé par lot et favoriser une coopération entre le secteur ordinaire et le secteur protégé. Dans le second cas, la sélection de 2 ou 3 ESAT/EA par région permet de couvrir la métropole.

Pour les opérations ponctuelles ou de faible envergure, le recours au secteur protégé et adapté sera possible en anticipant par les prescripteurs leur demande.

Enfin, l’absence de recours  aux entreprises du Secteur Protégé et Adapté, lors des appels d’offres pour un lot ou une prestation globale, devra être argumentée et étaillée concrètement dans le dossier achats.

Développer ses relations économiques avec le secteur protégé et adapté nécessite une volonté et une connaissance des entreprises. Nous avons la volonté, il nous manque, parfois la connaissance. C’est pour cela que nous rencontrons régulièrement des entreprises de taille similaire à la nôtre pour échanger sur nos pratiques. Nous faisons de même avec le Secteur Protégé et Adapté pour échanger sur les possibilités de collaboration ainsi que les adaptations réciproques possibles. C’est en connaissant nos partenaires que nous pourrons être plus  performants.

Pour en savoir plus, contacter annemarie.dunet@orange.com



HAUT