Recherche...

ESAT La Bergerie - TROPHEE ADAPTATION 2011

Dans les eaux du tourisme fluvial

Un atelier de fabrication de jus de pommes, un atelier de sous-traitance industrielle, la gestion, depuis 2009, des trois haltes fluviales de la communauté d’agglomérations du Grand Besançon, la location de bateaux de plaisance en partenariat avec une société spécialisée, la location de bateaux électriques et l’organisation de séjours adaptés... L’Esat la Bergerie ne compte pas s’arrêter en si bon chemin et continue de lancer de nouveaux projets pour et par les personnes en situation de handicap auxquelles il permet une intégration par le travail.

ESAT La Bergerie - TROPHEE ADAPTATION 2011Réception du Trophée Adaptation par l'EA la Bergerie

Être toujours à flot

Cet établissement public départemental de services d’aide par le travail porté par le Centre d’accueil et de soins d'Étalans, gère l’hébergement et l’accompagnement ambulatoire de personnes handicapées. Il favorise leur émancipation et leur intégration par le travail. En répondant à l’appel d’offre lancé en 2009 par la communauté d’agglomération du Grand Besançon, l’Esat de la Bergerie, novice dans le domaine, a mis en place sa propre gestion de trois haltes fluviales. Cette initiative lui a permis de remporter le trophée « Adaptation » du Gesat. Et c’est bien d’adaptation qu’il s’agit tant il a fallu opérer une acquisition de savoir-faire, de savoir-être et de compétences techniques pour des travailleurs handicapés opérant jusque-là… dans la fabrication de jus de pomme ou la sous-traitance industrielle !

La diversification comme principe économique

En 2008-2009, la crise économique s’est imposée au secteur de la sous-traitance industrielle. Les sollicitations des donneurs d’ordres, les commandes et naturellement le travail sont venus à manquer. Qu’à cela ne tienne, l’Esat de la Bergerie, ne manque ni d’idées, ni de volonté de s’adapter à des situations nouvelles. L’équipe se met en quête de nouveaux programmes dans lesquels elle puisse trouver une indépendance dans la gestion technique. Pour respecter le principe de diversification auquel il est attaché, l’établissement conserve ses deux activités de pressage de pommes et de sous-traitance industrielle. Lorsque la communauté d’agglomérations du Grand Besançon lance le marché public de gestion de ses haltes fluviales, l’opportunité est saisie. Malgré la concurrence d’entreprises traditionnelles du secteur, l’Esat est choisi par les décideurs publics. L’insertion par le travail constitue, en plus du service rendu à la collectivité locale, une plus-value importante. Tandis que son budget social est financé par l’Agence régionale de santé de Franche-Comté par le biais d’aides aux postes, son budget de production, lui, est entièrement autofinancé.

Développement touristique

Accueil des plaisanciers, entretien des pontons des trois haltes fluviales (haltes du Moulin Saint-Paul et de la Cité des Arts en centre-ville de Besançon et halte de Deluz, village en amont de Besançon), projet d'atelier de réparation de bateaux, c’est aujourd’hui, aux dires de son directeur Claude Kieffer, le seul Esat en France exerçant ses talents dans le domaine du tourisme fluvial. Même avec des capacités à s’adapter à la demande tout en restant concurrentiel sur le marché, le développement touristique fluvial de la vallée du Doubs posait un véritable défi après la période de déshérence rencontrée il y a une vingtaine d’année, suite au dépôt d’un projet, avorté, de grand canal pour accueillir les péniches à gros tonnages. Aujourd’hui, les investissements réalisées par la collectivité pour l'accueil de la plaisance et la qualité de l’accueil et des prestations fournis aux plaisanciers de toutes nationalités ont permis
le développement de cette activité. Et, contre toute attente, la barrière de la langue ne constitue pas un « handicap » pour les travailleurs même s’il est évidemment nécessaire de former ces derniers au métier et d’adapter l’outil de travail à leurs capacités. En complément de l’offre, de nouveaux services sont apparus à l’initiative de l’Esat : un service de lingerie-buanderie, de fourniture de gas-oil pour les bateaux et le Wi-fi. Le trafic est ainsi passé de 350 bateaux en 2009 à 950 en 2011. Il faut dire que le site de Besançon présente un réel attrait touristique lié à la présence des fortifications de Vauban.

Un futur chantier naval

L’Esat cultive aussi en partenariat avec l’Esat de Roche-lez-Beaupré, son projet de futur chantier naval également réservé aux travailleurs handicapés, afin de permettre, après l’embauche d’un mécanicien, la mise hors d’eau des bateaux jusqu’à 20 tonnes, la réfection des peintures et la révision des moteurs. Le tourisme fluvial et l’activité économique ne constituent pas l’objectif de l’Esat. Ils ne sont que des moyens pour parvenir à l’insertion et l’émancipation des personnes en situation de handicap. Beaucoup de choses sont possibles grâce à la détermination des professionnels, aux capacités des travailleurs handicapés et à la perception suffisamment fine de leur handicap. Il est toujours possible de développer les potentiels, repousser les limites. Tirer le meilleur des personnes fait partie de la responsabilité de notre société.

En savoir plus :

Retrouvez ici la fiche métier complète de l'ESAT LA BERGERIE

www.doubsplaisance.com

www.grandbesancon.fr/portdagglomeration


Les établissements concernés

HAUT