Recherche...

La communication selon l’ESAT du Haut Vinage

L’ESAT du Haut Vinage de Lys-Lez-Lannoy, lié aux ESAT de Calais, Rivery et Liévin par une direction unique, propose des prestations dans un secteur d’activité encore peu répandu dans le secteur protégé et adapté : la communication. Une originalité qui s’avère payante pour l’établissement et valorisante pour ses travailleurs. Ces ESAT font partie du département « APF Entreprises », premier réseau français dans le secteur du travail adapté et protégé.

Aménagement d’espace et sérigraphie au Haut Vinage, signalétique, infographie et conception graphiste sur les autres sites. La palette des offres en matière de communication des ESAT APF [1] Nord-Pas-de-Calais/Picardie est bien fournie. Et pour cause, « le fait de travailler à plusieurs établissements nous permet d’avoir un catalogue d’offres étoffé » explique Virginia Billon, leur directrice. Les 183 travailleurs, atteints de handicaps moteurs, avec ou sans troubles associés, des quatre établissements sont donc relativement investis dans cette filière. D’autres activités viennent s’ajouter à celle-ci : Gestion Electronique de Documents, conditionnement, menuiserie, contrôle qualité ou encore envoi en nombre.  

Une position de pionnier

Pourtant, la filière communication n’en est pas à ses balbutiements et s’avère même pérenne pour ces ESAT, « Nous arrivons en signalétique, sérigraphie et infographie à avoir une charge de travail suffisante pour tourner toute l’année, et ce notamment grâce à des clients réguliers et des grands comptes comme la Caisse d’Epargne ou le Gesat » explique Virginia Billon. Car l’originalité de la démarche, même si elle peut faire peur au premier abord, s’avère souvent séduisante « Nous arrivons toujours à surprendre nos donneurs d’ordres avec ces métiers,  avoue la directrice. Il faut avant tout prouver notre professionnalisme, et cela passe souvent par la visite des donneurs d’ordre. La plupart du temps, ils n’imaginent pas l’ampleur de nos compétences et savoir-faire ».

La communication, une singularité qui a mené ces ESAT à jouer le rôle de pionnier, « Comme nous sommes les seuls du secteur adapté et protégé à proposer ce type d’activité en régions Nord-Pas-de-Calais et Picardie, nos clients nous sont fidèles, notre activité augmente et nous pouvons même aller jusqu’à sous-traiter du conditionnement pour se recentrer sur notre activité de communication » se félicite la directrice.

De la formation à la reconnaissance

Cette réussite a pourtant des côtés plus difficiles. Former des travailleurs débutants à la communication s’avère souvent long et demande aux établissements des efforts d’organisation, « Notre difficulté, c’est de gérer le long temps de montée en puissance des personnes en situation de handicap » confie la directrice. Pourtant, à la clé, les travailleurs se voient proposer des postes qualifiés et valorisants. Banderoles, stands, roll up, marquages de véhicules, objets publicitaires, le fruit du travail des ESAT est visible et montré au grand jour. «Les métiers de la communication apportent aux travailleurs une reconnaissance, notamment dans leur réseau social, leurs proches, leur ville. Ils connaissent la destination de leur production » explique Virginia Billon.

Par la reconnaissance des compétences des travailleurs et leur mise en valeur sur leur lieu de vie, ces activités permettent donc aux ESAT de s’inscrire pleinement dans le projet associatif de l’APF « l’inclusion par l’ouverture au milieu ordinaire » expose Virginia Billon. Aujourd’hui, si aucun des travailleurs de la filière communication n’a encore rejoint d’entreprise ordinaire, cela fait pourtant partie des objectifs, « Toutes les opportunités sont à saisir explique la directrice, et pas seulement dans le domaine de la communication ».

L’ESAT de Lys-Lez-Lannoy a ainsi monté un partenariat d’intégration en milieu ordinaire avec les boulangeries Paul, un projet d’ailleurs présenté aux trophées handiresponsables du Gesat. S’ajoute à cette expérience, les dix travailleurs en accompagnement vers et en entreprise de l’Esat « hors les murs » de Lévin. « L’inclusion se décline de plusieurs manières, dont l’accès au travail en milieu ordinaire » résume Virginia Billon.


[1] APF : Association des Paralysés de France



HAUT