Recherche...

SEPH 2013 : Osez nos compétences !

Portrait de Jean-Paul GALEYRAND, Vice-Président du Réseau Gesat

La discussion au Parlement du projet de loi sur l’ESS, le mois de l’ESS et la semaine pour l’emploi des personnes handicapées ont permis, cette année, de mettre en lumière plus particulièrement les acteurs essentiels de l’insertion par le travail des personnes handicapées, que sont les ESAT et les EA.

Comme tous les acteurs de l’économie sociale et solidaire, ces établissements ont d’abord été créés sur la base de valeurs et d’engagements collectifs. Mais, un collectif est souvent la somme d’individualités rassemblées autour de valeurs fortes : respect de la personne, éthique du management et clairvoyance de la gouvernance. C’est grâce à ces militants possédant ces fortes valeurs, que le secteur du travail protégé et adapté a su croître. Qu’ils soient parents ou amis de personnes handicapées, ce sont d’abord eux qui ont su se fédérer et mettre en place ce qu’on appelait, il y a encore peu de temps, les CAT ou les ateliers protégés. De cette énergie originelle, ce secteur a gardé ses fondements : conjuguer performance économique et valeur ajoutée sociale.

Du côté des entreprises et collectivités publiques, c’est la même énergie qui se déploie. Certes, les démarches RSE et les politiques volontaristes d’emplois indirects sont un des moteurs du développement des flux économiques avec le secteur du travail protégé et adapté, mais, c’est aussi beaucoup de volonté et, parfois, beaucoup d’énergie qu’il faut déployer. Là encore, ce sont les convictions et la passion de certaines personnalités au sein des grandes entreprises qui ont permis, ces avancées. Travaillant avec elles régulièrement, je peux témoigner de la qualité de leur engagement mais, également, de leurs principes d’action qui sont totalement similaires, à ceux précédemment évoqués : respect de la personne, éthique du management et clairvoyance des objectifs. S’y ajoute une bonne dose de persévérance pour parvenir à ces objectifs partagés que développent les ESAT et EA par une activité ou des activités créatrices de valeur ajoutée sociale, pour l’entreprise et pour les personnes en situation de handicap.

Durant cette semaine pour l’emploi des personnes handicapées, de nombreux évènements ont été organisés sur cette thématique. Je souhaite en retenir quelques-uns.

VALEO, tout d’abord, qui a organisé simultanément sur 20 sites industriels des rencontres entre les ESAT/EA et ses salariés. L’opération a mobilisé près de 40 responsables d’ESAT et EA sur l’ensemble des bassins industriels qui ont su, avec passion, présenter leurs activités mais surtout témoigner de la richesse que représente notre secteur en termes d’insertion par l’activité économique. En face, les salariés ont été extrêmement satisfaits de ces échanges et la direction de l’équipementier automobile souhaite clairement reconduire l’opération.

TOTAL, en deuxième lieu, qui a mobilisé l’ensemble des collaborateurs de son siège social de La Défense (Hauts-de-Seine) pour rappeler que les objectifs d’emplois directs et indirects de personnes handicapées font partie intégrante de sa politique de Responsabilité Sociale et pour réaliser un focus sur les métiers du secteur du travail protégé et adapté.

Enfin, GDF SUEZ qui a accepté d’accueillir une nouvelle forme de rencontre et d’échanges entre ESAT/EA et donneurs d’ordre dans les Hauts-de-Seine. Après une traditionnelle séquence d’ouverture et de mises en perspective, les acheteurs d’une quarantaine d’entreprises étaient conviés à une séquence de « speed-meeting » avec les dirigeants d’ESAT et EA. Objectif : faciliter la rencontre de manière efficace et pragmatique. Là encore, les premiers retours témoignent d’un intérêt pour cette formule.

Mais une semaine, ni même un mois ne suffisent pas à changer radicalement les choses si un profond mouvement n’est mis en œuvre. Un travail de fond sur le long terme ne reposera que sur notre capacité collective et individuelle à inscrire les changements dans la durée. Pour cela, une alliance précieuse devra être réalisée entre la clairvoyance de nos systèmes de gouvernance, l’éthique de nos pratiques managériales et l’ambition de construire un cadre de travail adapté à la situation de chaque personne handicapée qui œuvre au sein des ESAT et EA.


Jean-Paul GALEYRAND

Vice-Président du Réseau Gesat

Publié le : 18 déc. 2013 Dernière mise à jour le 18 déc. 2013

Voir aussi ...
Rencontre ESAT-EA / Donneurs d’ordres des Hauts-de-Seine : Un vrai succès !
Publié le : 30 septembre 2013 dans Infos 92 | Modifié le : 27 novembre 2013Rencontre ESAT-EA / Donneurs d’ordres des Hauts-de-Seine : Un vrai succès !

La rencontre  « ESAT-EA / Donneurs d'ordre des Hauts-de-Seine : travailler et innover ensemble ! », organisée avec l’appui du Réseau Gesat et soutenu par la Région Ile-de-France, vendredi 22 novembre au siège de GDF SUEZ à La Défense, a connu un vif succès. Les ESAT (Etablissements de Service et  d’Aide par le Travail) et EA (Entreprises Adaptées) du collectif Compétences & handicap 92 et près de 50 donneurs d’ordre des Hauts-de-Seine ont ainsi pu échanger et nouer de nouvelles relations.

[ Lire la suite ]

HAUT