Areva, Oser leur faire confiance

« Nous n’avions jamais mené par le passé une telle démarche. » À la Direction des Achats d’AREVA, on est fier d’avoir osé confier en 2007, en collaboration avec la Direction des Ressources Humaines, une partie de l’organisation des élections du conseil de surveillance du groupe à une Entreprise Adaptée.

La prestation consistait à préparer des colis nominatifs, contenant tous les documents nécessaires à l’opération, adressés à chaque entité du groupe, et d’en assurer la livraison sur chaque site en France. À cette même entreprise adaptée, la responsabilité également d’imprimer 500 000 bulletins de vote, de préparer plus de 140 000 enveloppes de taille et de couleur différentes, afin d’y insérer les 300 000 propositions d’orientation.
Le tout à destination des 80 sites du groupe en France et des 31 000 électeurs.

« Lors d’une élection, il n’y a pas droit à l’erreur. Sinon, tout est à recommencer. », rappelle Laure Klock Responsable Politique Sociale du groupe en charge de l’organisation de ces élections. « Travailler avec une Entreprise Adaptée sans expérience similaire sur une action aussi sensible, c’était une prise de risque pour tous les acteurs, mais nous avions la volonté de part et d’autre d’y arriver. », précise Laure Klock. Opération réussie : tous les colis sont arrivés aux bons destinataires.

Les entreprises du  secteur protégé sont traitées chez AREVA comme n’importe quelle entreprise, sur la base de leur compétitivité en termes de qualité, prix et délais. « Nous avons le même degré d’exigence qu’avec les entreprises ordinaires. Si elles ne répondent pas à nos critères, nous leur expliquons les axes d’amélioration à travailler pour envisager une collaboration future avec AREVA. Nous sommes en revanche toujours prêts à les accompagner dans la  professionnalisation de leurs équipes face à ce type d’appels d’offres importants. », ajoute Nanda Nègre, chef de marché en charge du secteur protégé au sein de la Direction des Achats.

« L’étape la plus délicate de l’opération a été la logistique mais l’Entreprise Adaptée a su nous démontrer ses compétences et son savoir faire. Aujourd’hui, l’exemple des élections est considéré comme une bonne pratique tant en interne que chez le prestataire.»

De fait, chez AREVA, le recours aux entreprises du secteur protégé fait partie intégrante du processus achats pour différents types de prestations. Dans certains départements Achats, c’est même devenu un automatisme. Et des opérations de plusieurs centaines de milliers d’euros sont désormais courantes. 

« Cette réussite, c’est grâce à l’implication  et à la conviction de tous les interlocuteurs internes. Faire appel au secteur protégé pour des prestations complexes et innovantes, distinctes des espaces verts, peut quelquefois susciter des résistances au changement, néanmoins nous continuons à relever ce défi et à faire bouger les lignes établies.», termine Nanda Nègre.

Figure dans les rubriques
Témoignages des partenaires du Réseau Gesat
Blog
Initiatives d'entreprises


HAUT