Les ESAT et les EA peuvent-ils répondre à toutes les demandes de sous-traitance ?

On a l'habitude de dire "2000 ESAT & EA, 1000 métiers"; ou encore "Avec le secteur protégé, tout n'est pas possible, mais tout est envisageable". Disons plutôt que face au véritable défi que constitue le handicap, un travailleur handicapé va redoubler d'efforts et d'imagination, pour réaliser le travail qui lui est confié. L'esprit de challenge habite nécessairement une personne en situation de handicap. En outre, les équipes d'encadrement, savent par expérience, mettre en place des process de production variés, complexes, de façon très réactive, car leur mission est de créer les conditions à travers le travail de l'insertion sociale et professionnelle des travailleurs handicapés, qui sont eux-mêmes tous différents. Néanmoins, il faut prendre en compte la nécessaire adaptation aux handicaps. Une prestation en dernière urgence peut perturber le fonctionnement de l'atelier. Une prestation sans véritable cahier des charges demandera un temps d'analyse. Ce que recherche un Moniteur responsable d'atelier, c'est la récurrence plutôt que le "one-shot". La sous-traitance au secteur protégé offre de multiples avantages mais elle doit être réalisée dans un esprit d'écoute, de respect des contraintes inhérentes à la fonction première d'un établissement protégé, bref un esprit de partenariat, de Responsabilité Sociale de l'Entreprise donneur d'ordre.



HAUT